Minéralisation au tarissement

Une ration Vache tarie doit présenter une BACA (Balance Anions-Cations) négative pour amorcer le processus de libération du calcium osseux et limiter des risques de fièvre de lait (hypocalcémie).

Couvrir les besoins en minéraux, oligo-éléments et vitamines de la vache en fin de gestation est indispensable pour assurer le bon déroulement du vêlage, une expulsion du placenta (délivrance) rapide et la synthèse d’un colostrum de qualité qui immunisera le veau nouveau-né.
– Vitaform HP Tarie : Formule minérale spéciale « Vache tarie »
– Vitacarte Biocell Tarie : Formule minérale spéciale « Vache tarie » pour les rations à base de maïs ensilage, tourteau de colza et paille
– TariPro : Correcteur azoté minéralisé spécifique pour équilibrer les rations des vaches taries
– Anion Booster : Aliment pour vaches et génisses en préparation au vêlage

Réduction de la cétose

Sur les dernières semaines de gestation et le premier mois de lactation, les besoins de la vache laitière sont si importants qu’elle se retrouve systématiquement en déficit énergétique. L’objectif est de remonter sa glycémie afin d’éviter l’acétonémie ou cétose, qui pénalise les performances de production et la fertilité.
Glycoline liquide : Cocktail de précurseurs de glucose à base de monopropylène glycol. Conditionnement 5, 10, 30, 60, 220 à 1000 L
Glycoline granulé : Cocktail de précurseurs de glucose à base de monopropylène glycol mis sur un support et granulé. Conditionnement sac 25 kg

Les effets de Glycoline :
– Plus d’appétit (+1,5 kg de MSI/j)
– Plus de lait (+ 3 L au pic, soit +600 L/lactation)
– Réduction de l’intervalle Vêlage-IAF

approche technique globale - prévention santé ruminant - vitalac

L’acétonémie, ou cétose, se caractérise par une chute d’appétit et de production laitière. Elle se détecte par la recherche de corps cétoniques dans le lait ou le sang.

Consulter la plaquette Glycoline

Matières grasses protégées

matière grasse - ruminant - vitalac

Incorporer de la matière grasse protégée dans la ration ou au Dac, c’est augmenter le niveau énergétique des apports alimentaires, sans risque d’acidose, pour un effet sur la production, l’état d’engraissement et la fertilité.

Complémenter une ration avec de la matière grasse by-pass d’origine végétale, c’est la concentrer en énergie, principal facteur limitant. Non encombrante et non acidogène, la matière grasse protégée permet de soutenir les besoins énergétiques des bovins en début de lactation ou en pic de croissance.
Vitafat : Huile de palme hydrogénée, 3,7 UF/kg en farine, 3 UF/kg en granulé
Végélin : Huile de palme hydrogénée et graine de lin extrudée, 2,8 UF/kg en farine et 2,4 UF/kg en granulé.

Les effets de la Vitafat/Végélin :
– Moins de perte d’état d’engraissement
– Soutien du TP et maintien du TB
– Plus de lait (+ 5 à 10%)
– Réduction de l’intervalle Vêlage – 1re chaleur

Drenchage des vaches

Le drenchage réhydrate la vache et lui apporte calcium, potassium, magnésium, oligo-éléments et vitamines dans un grand volume d’eau tiède. Réalisé aussitôt après vêlage, il permet de remplir rapidement le rumen qui prend alors une place plus importante dans l’abdomen, diminuant le risque de déplacement de caillette.
Vitadrench : Complément alimentaire riche en électrolytes, vitamines et levures vivantes, à diluer dans 25 L d’eau tiède, additionnée si possible d’un précurseur de glucose (Glycoline). Conditionnement en seau de 10 kg. Administration par drenchage.
Pompe de drenchage : Equipement simple et robuste composé d’un seau et son couvercle muni d’une pompe manuelle alimentant une sonde flexible à introduire via l’œsophage (pose au préalable d’une canule à mouchette) jusqu’au rumen.

Les effets du drenchage avec Vitadrench :
– Augmente le tonus
– Stimule l’ingestion
– Réduction du risque de déplacement de caillette, fièvre de lait, non délivrance, acétonémie (cétose)

drenchage - ruminant - vitalac

Le drenchage permet de relancer la vache et son rumen après un vêlage, une mammite ou un trauma, en lui administrant plusieurs dizaines de litres d’eau tiède avec des électrolytes, des levures et des précurseurs de glucose.

 Visionner le drenchage d’une vache

Rechercher